« L'amour ne craint rien
ni personne.
Il tranche la
peur à sa racine même »

Gandhi

Interview de l'auteure
Denise Kikou GILLIAND
« Ce livre résulte d'années de recherches et de vécus personnels. »
Votre livre en quelques mots ?

Fausses croyances, conditionnements et ignorance sont à l'origine d'une peur qui empêche le contact avec le monde spirituel et nous prive ainsi d'une part fondamentale de nous-même. Or, j'ai la conviction que tout dans l'au-delà est amour inconditionnel.

Dans le double objectif de permettre au lecteur d'appréhender sa propre mort et celle de ses proches plus sereinement et d'oser communiquer avec les défunts et les guides spirituels, je démystifie dans mon livre, une à une, les peurs de l'au-delà : la mort, le jugement, l'errance des âmes, les phénomènes de hantise, etc. La perspective d'un continuum soulage la peine, apporte de l'espérance et donne davantage de sens à l'existence. Les manifestations des défunts et des guides sont des invitations à la communication et non des phénomènes de hantise. Ils ne demandent qu'à nous aider. C'est essentiel pour moi de permettre aujourd'hui à tout un chacun de se re-lier librement et sereinement à eux. « Il y a urgence à co-créer ensemble un monde meilleur », c'est ce à quoi ils nous invitent. Il existe une interdépendance des deux mondes. La nature de l'homme est spirituelle.

Par ailleurs, j'observe quotidiennement dans mon atelier, à quel point les guides de l'autre monde sont de profondes aides à la transformation et à la guérison. Ne pas les solliciter, par peur de rencontrer de mauvaises énergies ou de les déranger, prive les personnes en souffrance d'une formidable ressource.

Au carrefour de la spiritualité et de la psychologie, ce livre est le résultat d'années de recherche et de vécus personnels. Grâce à mon double statut de réalisatrice de documentaire et de médium-guérisseuse, j'ai pu mener une large enquête et vérifier les résultats obtenus dans mes expériences directes.

Pourquoi avez-vous décidé d'écrire ce livre ?

En 2001, j'ai réalisé un film sur les expériences de mort temporaires « NDE aux frontières de la mort », et en 2011, j'ai sorti un livre et un film sur la médiumnité « Médiums d'un monde à l'autre ». J'ai acquis la conviction, à travers ces réalisations, que nous sommes des âmes effectuant une expérience terrestre. J'ai en parallèle fait un chemin personnel qui m'a amenée à pratiquer la médiumnité guérissante professionnellement.

Grâce à ces films et aux consultations que je donne, j'ai observé que de nombreuses personnes souffrent d'une représentation anxiogène de l'au-delà. Alors que de l'autre côté, le monde spirituel, où vivent les défunts et nos guides, souhaite et peut nous aider. Malheureusement, les manifestations de l'invisible sont la plupart du temps mal interprétées, par ignorance et à cause de conditionnements négatifs (notamment par le cinéma d'ailleurs). Plutôt que de nous laisser guider par les signes donnés par nos alliés ou de dialoguer avec nos chers disparus, nous coupons la communication.

C'est très regrettable. Car d'une part la vie est plus belle et plus entière lorsqu'on intègre sa part spirituelle (qui pour moi est l'essence même de l'être) ; et, d'autre part, les deux mondes sont interdépendants. Nous avons aujourd'hui à travailler ensemble, les visibles et les invisibles, à créer l'harmonie et la paix sur terre, de façon à sauver la planète et à maintenir vivant ce superbe outil d'évolution. Ce n'est que dans l'unité d'amour que nous y parviendrons. Le lien entre les deux mondes peut nous permettre d'apprendre enfin à aimer ! C'est ce que je crois pour de multiples raisons. Pour nous re-lier, il faut sortir de la peur.

L'au-delà est-il vraiment tout amour ? Qu'est-ce qui vous permet de l'affirmer ?

Lorsqu'on écoute les milliers (peut-être même les millions) de témoignages de ceux qui sont revenus du seuil de la mort, et les récits de médiums qui n'ont pas un intérêt économique à entretenir la peur, nous constatons qu'ils décrivent un univers fait d'amour inconditionnel. De plus, lorsqu'on observe avec un peu de distance les phénomènes dit de hantise, qu'on se penche sur la psychologie des "victimes" de l'au-delà, presque aucune peur ne résiste !

Cela fait maintenant 13 ans que je suis en contact quotidien avec des guides de l'autre monde et parfois avec des défunts, et jamais, jamais je n'ai ressenti d'ombre dans l'invisible, ni menace, ni agressivité. Ce vécu confirme l'enquête approfondie que j'ai menée auprès de médiums internationaux réputés et de patients. C'est aussi ce qu'en disent des scientifiques comme Eben Alexander.

La vie est la plus forte toujours. Les arbres repoussent dans la lave des volcans, notre peau cicatrise, nos fractures se ressoudent, les petits enfants sont tout amour et partage, bref, le bien est la norme. Sans cela nous aurions disparu depuis longtemps.

Mais le mal existe ?

Oui je crois que nous venons sur terre expérimenter l'ombre et la lumière. La dualité existe ici, sur cette planète, pour nous apprendre à aimer encore davantage. L'ombre n'existe pas dans le monde spirituel.

Pourquoi vouloir permettre le dialogue avec le monde spirituel ?

Parce qu'aujourd'hui l'humain court à la catastrophe. Trop de pollution, de violence. Dans notre société occidentale pleine d'abondance, nous devrions cultiver la joie, l'art, la solidarité. Au lieu de ça, nous cultivons la compétition, l'avidité, l'acquisition, et ce, au détriment de l'être et de l'autre. Il y a urgence à changer de paradigme et, j'en suis convaincue, le monde spirituel peut nous y aider.

Lire la biographie de l'auteure

Voir la chaîne YouTube